Biographie

1932 Tamatave, MadagascarFrançois Bayle

On peut imputer à une enfance « non occidentale », à une formation musicale plus ou moins nomade et principalement autodidacte, son adaptation naturelle au caractère problématique des musiques expérimentales, surtout dans la situation des années 60, génération dans laquelle F.B. se situe dans ses débuts de compositeur.

Responsable du GRM (Groupe de Recherches Musicales) en 1966, d’abord auprès de P. Schaeffer (Service de la Recherche de l’ORTF), puis au sein de l’INA (1975-1997), c’est à travers ces organismes au destin original que F.B rassemble et constitue les éléments de son expérience, acquiert et développe ses techniques personnelles d’un métier du son acousmatique.

Quittant le GRM en 1997, François Bayle installe son propre atelier audionumérique et multiphonique : le Studio Magison où il se consacre désormais complètement à la recherche, l’écriture et la composition.


Magison.org

 

Repères biographiques

1932-46 Madagascar (Tamatave, les Iles Comores, Tananarive)
1946-54 Bordeaux( études de lettres et mathématiques), conseil auprès du pianiste G.Elocequi
1955-59 S’installe à Paris, instituteur. Rencontre avec P. Schaeffer. Classe d’analyse d’O. Messiaen.
1961-62 Stage GRM, Cours Internationaux de Darmstadt et de composition avec K.Stockhausen
1960-63 Entre au Service de la Recherche de l’ORTF nouvellement créé, nommé Secrétaire Général
1963-66 Chargé de Recherche au GRM.
1966-75 Quittant la rue de l’Université, le Service de la Recherche s’installe Centre Bourdan où P. Schaeffer lui confie la responsabilité du GRM.
1975 Création de l’INA dont le GRM devient un département.
1975-97 Nommé directeur de l’INA-GRM nouvellement installé Maison de Radio-France.
Soutient la création d’outils sonores pour la composition: Syter (J.F.Allouis) – Midi Formers (S. de Laubier) – GRM Tools (H. Vinet, E. Favreau) – l’Acousmographe (O.Koechlin-E.Favreau)
1997 Quitte l’INA-GRM dont la direction est confiée à Daniel Teruggi.
Quittant le GRM en 1997, François Bayle installe son propre atelier audionumérique et multiphonique: le Studio Magison où il se consacre désormais complètement à la recherche, l’écriture et la composition.

Une production régulière s’échelonne depuis les années soixante en périodes repérables. L’auteur lui-même en désigne les étapes comme des utopies où s’explorent la genèse des mouvements sonores, la grammaire de leur formation, leur relation avec les événements du monde physique et psychique.

Ainsi peut-on réunir les titres principaux autour des périodes suivantes :

• 1963-66 Les sources instrumentales
Trois portraits d’un Oiseau-Qui-N’existe-Pas, Archipel pour quatuor à cordes, Pluriel pour orchestre et bande (1963) Lignes et points (1966)

• 1967-70 : L’espace des sons
Espaces inhabitables (1967), Jeîta (1970)

• 1970-72 : L’espace d’écoute
L’Expérience Acoustique (V chapitres) : I. L’Aventure du cri (1970), II. Le Langage des fleurs (1971), III. La preuve par le sens, IV. L’épreuve par le son (1971), V. La Philosophie du Non(1972).
Le Purgatoire, d’après La Divine Comédie de Dante (1972), Trois rêves d’oiseau (1972)

• 1973-75 L’écriture acousmatique
Vibrations composées (1973) Grande polyphonie (1974)

• 1976-80 : Les questions formelles
Camera oscura : Sept préludes et labyrinthe( 1976)
Erosphère : I. La fin du bruit, II. Tremblement de terre très doux, III. Toupie dans le ciel (1980)

• 1981-85 : Les nouvelles technologies
Son Vitesse-Lumière : 1. Grandeur nature, 2. Paysage, personnage, nuage (1980), 3. Voyage au centre de la tête (1981), 4. Le sommeil dEuclide, 5. Lumière ralentie (1983) ; Les couleurs de la nuit (1982)

• 1985-88 : Métaformes et métaphores
Motion-Emotion (1985), Aéroformes (1983-86)

• 1988-94 : Les nouveaux outils
Théâtre d’Ombres : 1… derrière l’image, 2… ombres blanches (1988), Fabulae : Fabula, Onoma, Nota, Sonora (1990-91)

• 1994-99 : La multiphonie
La Main Vide : Bâton de pluie, La fleur future, Inventions (1994-95)
Morceaux de ciels (1997), La forme du temps est un cercle : 1.concrescence, 2.si loin, si proche…, 3.tempi, 4.allures, 5.cercles(1998-01) ; Arc, pour G.Grisey (1999-04) ; La forme de l’esprit est un papillon : 1.ombrages et trouées, 2.couleurs inventées (2002-04) ; Univers nerveux (2004-05) ; Extra-Ordinaire (2005)


Discographie
18 CD monographiques Cycle Bayle

Publications écrites
Musique acousmatique, propositions… positions – Buchet/Chastel, Paris 1993
Parcours d’un compositeur – M.Chion/Musiques et Recherches, Ohain 1994
L’image de son/Klangbilder (+ CD) – Lit Verlag, Münster 2003
François Bayle, portrait polychrome – M. de Maule, Paris 2004

Distinctions
Grand Prix des Compositeurs SACEM 1978
Grand Prix National du Disque 1981
Prix Ars Electronica Linz 1989
Grand Prix de la Musique de la Ville de Paris 1996
Grand Prix Charles Cros 1999 (pour l’ensemble du Catalogue CD Magison)
Commandeur des Arts et Lettres 1986
Chevalier de la Légion d’Honneur 1991
Officier dans l’Ordre National du Mérite 1997


Pour mémoire, quelques dates au GRM

1963 Concert Collectif (avec Ferrari, Malec, Parmegiani, Mâche…)
1966 Parution du Traité des Objets Musicaux de P.Schaeffer et du Solfège de l’Objet Sonore
1966 A partir de cette date, série mensuelle de concerts Maison de Radio-France : Exposition des Musiques Expérimentales, et émissions régulières sur France-Musique et France-culture.
1968 Ouverture d’une Classe de Musique Electroacoustique au CNSM de Paris
1974 Inauguration de l’Acousmonium (Espace Cardin)
1979 1e Cycle Acousmatique (programmation F.Bayle et I.Malec)
1979 Lancement d’une série de disques économiques « Série Gramme »
1983 1e Exposition Acousmatique au Centre Noroit d’Arras : Parmegiani (suivie de 6 autres jusqu’en 1988 : Malec, Henry, Bayle, Chion, L’Acousmathèque GRM, Lejeune)
1988 Série de concerts 30-40 ans le GRM
1989 1er Concours International de Musique Acousmatique Centre Noroit Arras.
1984 1e disque compact « Concert imaginaire » (le 1er en France de Musique Contemporaine)
1992 Inauguration de l’Acousmathèque INA.-GRM à Radio-France ( G.Fillioud – J.N Jeanneney)
1993 Séminaires de Recherche (F. Delalande) et Portraits de Compositeurs « Empreintes »
1995 1er CD ROM « Les Musicographies » (O.Koechlin – D. Besson)
1996 Concert pour l’UER, (24 pays)  « L’internationale Acousmatique »
1998 Concert inaugural des « 50 ans de la Musique concrète »